Le Prêt à Taux Zéro prolongé jusqu’au 31 décembre 2022

La mesure était attendue par les professionnels du bâtiment comme par les ménages souhaitant bénéficier d’un coup de pouce au moment d’effectuer leur première acquisition de logement. Prolongé jusqu’à fin 2022, le PTZ (Prêt à Taux Zéro) est en effet un outil « précieux  de soutien à l’accession à la propriété », selon l’amendement voté au Parlement. 

Une aide considérable

C’est à l’initiative du gouvernement, représenté en l’occurrence par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée en charge du Logement, que l’Assemblée nationale a adopté un amendement prolongeant le dispositif du PTZ (Prêt à Taux Zéro) jusqu’au 31 décembre 2022.

Les acteurs (constructeurs, promoteurs…) du secteur du bâtiment se sont dits soulagés. Et les bénéficiaires potentiels peuvent également s’en réjouir. Rappelons en effet ce qu’est le PTZ : c’est un prêt sans intérêt, avec de surcroît un différé de remboursement de 5, 10 ou 15 ans, qui permet de financer une partie de l’achat ou de la construction d’une résidence principale. Pour y avoir droit, il faut être primo-accédant et ne pas dépasser un montant de revenus. 

Quant au montant du prêt, il varie en fonction des revenus et de la composition du foyer, du prix d’achat, de la localisation géographique, dans la limite de 40 % du coût total de l’opération à financer. Bien entendu, puisqu’il est plafonné, il doit être complété par une autre source de financement : épargne personnelle, prêt classique, prêt patronal. Dans tous les cas, le PTZ est une aide considérable, et souvent indispensable, pour mener à bien son projet d’achat immobilier.

Acheter avec un PTZ chez Logirem Accession

Il s’agit donc d’un outil entrant dans le cadre plus général de l’accession sociale à la propriété. Un secteur où Logirem est un des acteurs clés en région PACA et en Corse.

Ainsi, Logirem Accession commercialise :

  • des logements neufs à prix réglementés dédiés précisément aux ménages pouvant bénéficier d’un PTZ
  • des logements anciens pouvant être acquis via un PTZ. En effet, le PTZ peut aussi servir à financer l’achat d’un logement social par le locataire qui l’habite depuis au moins 2 ans ou, à la demande de celui-ci, l’achat par son époux(se), ou un ascendant, ou un descendant. Comme il peut servir à financer l’achat d’un logement social vacant par un locataire HLM du département.

Effet d’aubaine

On comprend donc que la prolongation du PTZ ait été accueillie favorablement. Même si, pour les prêts accordés durant l’année 2022, seront pris en compte les revenus de cette même année. Jusqu’à maintenant, le revenu fiscal de référence était celui de l’année N-2 (2018 pour les prêts accordés en 2020). Une volonté de « contemporéinisation » observée déjà dans le domaine des APL. Le gouvernement souhaite ainsi prévenir tout effet d‘aubaine. Exemple : Si vous signez en décembre 2021, ce sont vos revenus de 2019 qui seront pris en compte. Mais si vous signez en janvier 2022, ce seront ceux de 2022.

Une raison de plus pour ne pas tarder ! 

En savoir plus sur les aides au financement