Achat d’un logement : un investissement d’avenir

Les Pignes à Vitrolles @Agnès Mellon

Plutôt que de verser des loyers « à fonds perdus », acheter un logement permet de se constituer un patrimoine qu’il sera possible de transmettre à ses enfants. Un investissement dans la pierre est d’ailleurs plus rentable à long terme que des placements financiers. Un choix facilement envisageable dans le cadre de l’accession sociale à la propriété.

Vous êtes locataire ?

Alors chaque mois, quand bien même vous bénéficiez d’aides au logement et que votre loyer n’est pas excessivement élevé, les sommes que vous sortez de votre portefeuille sont à fonds perdus. Au bout de 10, 20 ou 25 ans, si vous décidez de déménager, vous aurez dépensé vainement 10, 20 ou 25 ans de loyers. Sur la base raisonnable de 500 euros par mois, cela correspond à un total de  150 000 euros sur 25 ans (sans compter les revalorisations du loyer). Voilà qui donne à réfléchir.

En effet, si vous consacrez cette somme (complétée éventuellement par un apport personnel ou des dispositifs d’incitation) à l’achat d’un logement, au bout de 25 ans vous aurez achevé de rembourser vos emprunts et vous vous serez constitué un solide patrimoine. De quoi sécuriser votre retraite et l’avenir de vos enfants.

Ce n’est pas pour rien que l’on met en avant les placements dans la pierre ! Si l’on observe les différentes catégories de placement sur des longues périodes, le choix est vite fait.

Bien mieux que la Bourse ou l’assurance-vie

Ainsi, ceux qui ont fait le choix d’acheter leur logement il y a 20 ans ont vu, en moyenne, sa valeur augmenter de 153 % entre 1999 et 2018. Un coefficient 5 fois supérieur à celui de l’inflation qui durant cette même période n’a été « que » de 32 %. Un logement acquis en 1999 pour le prix de 100 000 euros est donc désormais vendu 253 000 euros. Et il s’agit d’une moyenne. Les prix ont davantage augmenté encore en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Corse en raison de la poussée démographique et du dynamisme économique et touristique.

A titre de comparaison, un foyer qui durant cette même période aurait placé les mêmes sommes en Bourse (soit 500 euros par mois) ne posséderait in fine que 157 000 euros (si l’on s’en tient à l’évolution du CAC 40).

Toujours sur la base de 500 euros mensuels, un placement sur des supports d’assurance-vie ne permettra en 25 ans que de se constituer un capital de 140 000 euros (pour un rendement de 1,5%) ou de 155 000 euros (pour un taux de 2,5 %, ce qui serait déjà très optimiste).

Reste à savoir ce que réserve l’avenir de l’immobilier. Durant la période récente marquée par la crise sanitaire, le marché de l’immobilier a continué à afficher une santé insolente. Par ailleurs les taux bancaires demeurent bas, et la demande est toujours forte. Il y a toutes les raisons de penser qu’investir dans l’achat d’un logement reste une opportunité de conjuguer la constitution d’un patrimoine et une bonne affaire sur le plan financier.

Un bon moyen pour réussir son achat immobilier : l’accession sociale à la propriété

Alors pourquoi ne pas ambitionner de se constituer un patrimoine en acquérant un logement ? Pour voir votre retraite sereinement, ou accompagner et aider vos enfants.

Cet objectif n’est pas réservé à une élite. Que l’on dispose de revenus modestes ou moyens, que l’on soit célibataire ou un jeune ménage primo-accédant avec ou sans enfants : aucune de ces situations n’interdit d’envisager l’achat, surtout via les dispositifs d’accession à la propriété et  les aides au financement. C’est parce que Logirem Accession est un des acteurs incontournables de l’immobilier en région PACA et en Corse et commercialise des programmes immobiliers éligibles à ces dispositifs que Logirem Accession peut être votre interlocuteur dans ce projet.

Un appartement T3 de 63 m² au 6e étage avec belle terrasse de 22 m2 au tarif très abordable de 145 600 euros est par exemple disponible au sein de la résidence Les Hauts du Carré, dans le 3e arrondissement de Marseille, à deux pas de la gare SNCF et de toutes les commodités. L’immeuble est neuf et son architecture aux lignes contemporaines est la promesse d’un vrai confort de vie au quotidien.

A Marseille toujours, mais dans le 12e arrondissement, au cœur du village de Saint-Julien, la résidence Avola offre un cadre verdoyant et sécurisé. Les prix débutent à 170 000 euros parking inclus.

Acheter son logement : un choix qui a tout pour se révéler gagnant !

A Aix-en-Provence ?

A Vitrolles ?

Et ailleurs ?

 

Les Pignes à Vitrolles @Agnès Mellon